armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

Légiférez, ça devient urgent!

com

Laure et Esther s'aiment. Elle se sont rencontrées il y a plusieurs années, et vivent ensemble depuis, avec la fille d'Esther, dont le père est parti à sa naissance.

Elles rêvent d'agrandir leur petite famille.

Elles décident de partir en Espagne, pour y bénéficier d'une insémination artificielle avec sperme de donneur. C'est Laure qui portera l'enfant: Esther a déjà vécu une fois la maternité, et par ailleurs a un boulot qui lui plait et qu'elle ne veut pas interrompre. Laure se voit bien rester à la maison quelques temps pour s'occuper du petit dernier.

De cette union naissent deux jumeaux, sans encombre, mais ce sont des jumeaux. Des bébés en bonne santé mais petits, deux fois plus de biberons, deux fois plus de couches, de temps pour les habiller, et pour pouvoir mettre le nez dehors.

C'est aussi deux fois plus de bonheur, et ces deux enfants poussent bien entre Maman et Dada.

Mais, le temps passant, la fatigue et les soucis s'accumulant, tout n'est plus si rose entre Maman et Dada. Les tensions apparaissent, les engueulades s'enchainent, la vie à cinq devient intenable.

Laure et Esther se séparent, et partent chacune avec... l'une sa fille aînée, l'autre les jumeaux, en se promettant de s'en occuper chacune environ une semaine sur deux.

Laure accuse un gros coup de déprime. Elle a du mal, seule avec les jumeaux qui ont à peine deux ans, elle n'a pas de boulot, donc pas de place en crèche, donc pas la possibilité de trouver un boulot, ou même juste de souffler et éventuellement voir du monde. Elle en veut à Esther.

Chacune vient dans mon cabinet m'expliquer les torts de l'autre, la haine, le dépit, la solitude...

Laure refuse maintenant qu'Esther s'approche des enfants, et lui reproche de ne pas vouloir s'en occuper. Elle se laisse lentement glisser vers le fond, se terre dans son quotidien. Esther sent que Laure se néglige, et craint qu'elle ne soit négligente avec les enfants.

Les enfants réclament Dada.

Esther voudrait faire quelque chose, au moins pour les enfants. Ils lui manquent. On n'efface pas comme ça deux ans de vie commune avec deux bébés.

Seulement voilà: ces enfants n'ont été reconnus que par Laure, qui les a portés, Esther n'a aucun droit vis-à-vis d'eux et ne peut intervenir.

Cette situation existe bel et bien "de fait", elle n'est pas rare, mais l'absence de loi ne permet pas de garantir la protection des enfants quand arrive une tuile.

Il ne s'agit pas de garantir un "droit à l'enfant" mais bien un "droit des enfants".

Print
Repost

Commenter cet article

Doc_cleo 28/11/2012 11:45

Bonjour,
Il m'est arrivé de rencontrer une Esther. Enfin, un peu différente puisque la mienne n'avait pas porté d'enfant du tout. Et lorsqu'elles se sont séparées, Laure qui est la seule à avoir pu reconnaitre l’enfant a tous les "droits". Or, elles l'ont désiré ensemble. Certes, Laure l'a porté mais elle ne l'aurait pas fait si elle avait été seule. J'ai rencontré une Esther en détresse, obligée d'accuser les coups donnés par Laure pour pouvoir voir sa fille. Qui ne l'est pas aux yeux de la loi.
Oui, légiférons.