armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

Espionnage.

com

Songez que parmi les millions de conversations téléphoniques écoutées par les employés de la NSA se trouvent très probablement celles de quelques uns qui ont réussi à franchir le barrage de ma secrétaire:

- Le petit fait des cacas mi-durs mi-mous, et ils son verts et ils débordent de la couche. Alors je sais qu'il a mangé des épinards hier, mais ses cacas sentent très fort depuis 2 jours. Je ne dis pas qu'ils ne sentaient rien avant, mais là, ça sent VRAIMENT mauvais.

- Elle est pas là, la secrétaire? Elle est où?

- Il me faudrait un certificat médical. Ils ne disent pas quoi exactement, c'est marqué "un certificat médical".

- Quand j'urine, ça me brûle en bas, mais aussi quand j'ai des rapports.

- Vous êtes à l'heure? Parce que je suis en retard.

- Ma fille fait du poney sur des petits poneys, vous pensez pas qu'avec son gabarit, elle devrait monter des grands poneys?

- Vous pouvez me donner l'adresse de la MDPH?

- Ma belle-soeur est allée aux urgences pour un oedème de Quincke, elle a eu que trois jours d'arrêt. Vous ne trouvez pas que c'est pas beaucoup, trois jours, pour un oedème de Quincke? J'appelais pour savoir combien c'est, normalement.

- Je me suis coupé au doigt avec mon couteau pendant la pause de midi au boulot. Je ne sais pas si je peux le passer en accident du travail. Vous pouvez voir avec mon patron?

- Il est pas là, l'autre docteur? Il est où?

- J'ai vu avec votre secrétaire, j'ai pris rendez-vous pour la petite ce soir, mais je vais vous expliquer tout de suite pour que vous soyez au courant: elle tousse, elle a le nez qui coule, et elle a pas de fièvre. Mais de toutes façons, on se voit ce soir. A ce soir!

- Qu'est-ce que vous pensez de mes analyses? Ah il vous faut mon nom?

- Il me faut une une autre lettre pour aller voir un autre chirurgien dans un autre CHU pour ma hanche: il parait que là-bas, on reprend la marche au bout de trois semaines alors que c'est six avec le chirurgien que j'ai vu. J'ai rendez-vous demain, j'avais oublié de vous le dire.

- C'est pour Mme. Touillette: elle a des glaires. Je ne sais pas si elle tousse ou si elle vomit, on m'a dit de vous dire qu'elle avait des glaires.

- Je suis dans l'entrée, et je ne trouve pas le certificat que devait me préparer votre associé.

- je veux un rendez-vous, mais je ne sais pas pour quand. Qui peut me recevoir?

- Je sais que vous ne recevez pas les visiteurs médicaux, mais je veux vous parler du MEMOREX, vous avez des patients âgés et vous êtes impliquée en tant que médecin généraliste dans la prise en charge de la maladie d'Alzheimer, non?

- Il me faut un rendez-vous en urgence: ma fille ne digère plus rien. Hier, elle a mangé du maïs, et ce matin, elle a des grains ENTIERS dans les selles, on peut venir ce soir?

Voilà, la NSA n'a plus qu'à analyser les données.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mentalo 29/10/2013 14:55

Je suppose qu'ils en déduiraient que les Français passent leur vie le nez dans leur caca (ou celui des autres), qu'il pratique l'équitation et est vachement maladroit en mangeant, en retard et toujours pressé, ça va de soi.

DocAdrénaline 29/10/2013 13:05

Tu pourrais leur demander d'identifier l'appelant qui souhaite ton avis sur ses analyses sans te donner son nom !

armance 29/10/2013 14:12

C'est un réflexe d'urgentiste en régulation.
Celui du généraliste en cabinet serait plutôt d'inviter à rappeler plus tard en donnant un créneau hors consultation, voire de se déplacer si l'enjeu l'exige, et surtout d'entamer la conversation plus poliment.

AkaS. 29/10/2013 00:33

Et tan qu’elle y est, qu'elle s'occupe aussi des télétransmissions ^^

AkaS. 29/10/2013 00:32

Et tan qu’elle y est, qu'elle s'occupe aussi des télétransmissions ^^