armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

Vingt-trois heures.

com

La maison est enfin calme, je sors de la salle de bain en chemise de nuit avec mes vêtements de la journée sous le bras, et j'attrape au passage le biberon qui se tiédit tranquillement sur le radiateur. Quand j'entre dans la chambre, tu gémis, tu fais comme si tu pleurais, mais je n'ai jamais vu une seule larme couler sur tes joues à ce moment de la journée.

Tu fais des efforts pour t'asseoir dans ta turbulette, les yeux mi-clos, et tu attrapes ta grosse vache en peluche.

Je te prends dans mes bras, et tu continues de grogner, jusqu'à ce que je t'aie installée contre moi et que je commence à te faire boire. Tu mâchouille goulument la tétine, le reste de ton corps immobile, les bras et les jambes dans un total relâchement.

Puis tout à coup, tu t'étires, toute en longueur, et tu repousses de la main gauche le biberon. tu te tortilles de droite à gauche, attrapes la vache, la serres contre toi, et t'endors, une oreille collée contre mon ventre, pendant que je lis.

Tu as quinze mois, je t'ai quittée à 7H30 ce matin, je te retrouve maintenant.

Print
Repost

Commenter cet article