armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

code

com

Lorsque j'étais interne aux urgences pédiatriques, nous devions tous les matins passer en revue les dossiers des patients de la veille avec nos séniors. Une de nos missions était d'effectuer un codage.

En bas de la dernière page de chaque dossier, nous devions remplir une grande case avec un mot, un seul mot bien choisi parmi une liste d'une centaine de mots censés couvrir la totalité des situations qui pouvaient bien se présenter aux portes d'un service d'urgences de grande ville. A chaque mot correspondait une série de chiffres, qu'une secrétaire à temps partiel en contrat aidé saisissait ensuite avec application dans le secret espoir d'obtenir un jour un temps plein, et pourquoi pas, un vrai contrat de travail.

Tous ces mots et ces chiffres étaient destinés à établir des statistiques sur l'activité supposée réelle du service et l'hopital qui l'entourait.

Il nous fallait donc résumer en un petit mots toute la problématique d'un passage aux urgences.

Il est très facile, à première vue, d'inscrire "otite", "inhalation", ou "douleur abdominale". Une otite, c'est une consultation de 15 minutes, un enfant qui a bu une tasse, idem, une douleur abdo, l'orientation est rapide.

Mais quid du petit qui a effectivement une otite, amené par son Papa directement aux urgences pendant son premier "week-end sur 2" seul avec ses enfants après son divorce, en désarroi et voulant montrer à son ex-femme que oui, lui aussi, ça lui arrive de les emmener voir un médecin?

Quid du bébé de 6 mois, adressé par son médecin traitant, parce qu'il a bu la tasse dans son bain, parce que la Maman l'a déjà emmené cette semaine pour une chute du lit, qu'elle admet qu'il y a un problème, mais que le CMP ne la recevra que dans 3 mois?

Qu'en est-il du petit amené par une maman au discours totalement décousu, visiblement délirante, qui évoque ses douleurs abdominales et accuse les membres de sa famille d'abus sexuel?

Je code comment, là?

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article