armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

Les enfants du docteur.

com

Je croyais que l'habitude s'était perdue, mais je constate que les élèves du collège sacrifient encore au rituel du premier cours avec leurs nouveaux professeurs:

- prenez une feuille grand format, coupez la en quatre, marquez en haut à gauche votre nom en majuscule etc...

Demander de noter la profession des parents se fait encore, mais je ne vois d'ailleurs pas en quoi cette information peut être utile aux enseignants avant de débuter leurs cours.

Je me souviens d'une petite fille dont la maman exerçait le métier de secrétaire, et le papa celui de magicien. Elle s'étonnait que ses professeurs ne lui posent jamais de question sur le métier de sa maman.

Mes filles sont régulièrement surprises des réflexions envieuses de leurs copines quant au fait d'avoir "une maman docteur". Elles ne comprennent pas quels sont les avantages, hormis le fait de ne pas avoir à poireauter dans une salle d'attente en cas de crève. Elles mettent en avant mon manque de disponibilité, et mon seuil d'inquiétude particulièrement haut, ce qui leur vaut d'aller en cours en pratiquement toutes circonstances.

A ce sujet, lorsque j'étais interne (et donc déjà maman), nous avions comparé, avec les pédiatres de mon service, ce dont nous disposions à domicile en cas de malheur sanitaire pour nos têtes blondes. Si la majorité d'entre nous possèdaient en tout et pour tout un flacon de paracétamol de voie de péremption, un neuro-pédiatre était, lui, à même de prendre en charge un état de mal convulsif dans sa cuisine.

Les enfants de maternelle et de primaire ne remplissent pas ces fiches de renseignement, mais, dans les petits villages, tout se sait.

Ainsi, alors qu'une de mes filles exhibait à sa maitresse une paire de chandelles au bout de son nez, cette dernière s'enquit prestement de la conduite à tenir supposée médicale:

- Toi qui as une maman docteur, qu'est-ce qu'elle te donne quand tu es enrhumée?

- Un mouchoir!

Print
Repost

Commenter cet article

Papa ronchon 30/11/2012 11:50

Ici c'est sérum physio (ou l'équivalent en pulvérisateur) + mouche-bébé.

Souristine 30/11/2012 10:23

Haha, sont trop forts nos gamins!

Dans la même veine: http://souristine.blogspot.fr/2011/04/cherchez-lerreur.html?m=0

DocAdrénaline 29/11/2012 01:57

Idem !
Un mouchoir ...
On est loin de la grande réanimation de la très vilaine rhinopharyngite !

shagya 27/11/2012 19:45

et cette vieille réflexion qui tue et qu'elles ont déjà dû avoir: "ta mère est médecin? t'es jamais malade alors" (total débile!!)

armance 27/11/2012 22:37

Elles l'ont peut-être eue. J'ai entendu, de la boulangère, devant une de mes filles farcie de boutons de varicelle: "je ne pensais pas que ça puisse arriver chez vous!".

Docmam 27/11/2012 14:22

Ah merci c'est très bon et très vrai !!!