armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

Cher confrère,

com

Cher généraliste à Orientation Particulière,

je rédige ce courrier à ta demande... indirecte, car tu me fais savoir par l'intermédiaire d'une patiente qui vient souvent me voir que tu pourrais éventuellement lui permettre d'obtenir un remboursement partiel de la consultation qu'elle a déjà effectué chez toi si je lui fournis une lettre.

Lorsque nous décidons, avec un patient, de solliciter un avis auprès d'un spécialiste, je prends le rendez-vous ou laisse les patients le faire selon le degré d'urgence. Si la consultation est indispensable le jour même (allez, des exemples: angor instable, glaucome aigu), un simple entretien téléphonique avec le correspondant suffit. Quand je suis moins pressée, je rédige une lettre détaillée, dans laquelle je présente le patient, son mode de vie, ses antécédents, ses traitements, le problème qui se pose, ce qui a déjà été entrepris et ce qui motive la consultation. j'y joins des examens complémentaires si j'en ai fait faire.

Ca me prend un peu de temps, mais j'ai toujours en tête les courriers joints avec des grand-mères démentes et grabataires qui arrivaient aux urgences les veilles de fêtes de fin d'année: "Cher confrère, je vous confie Mme Touillette qui a mal au ventre. Bien confraternellement. signé Dr. Furax". La patiente avait largement l'occasion de se faire quelques escarres le temps que l'interne arrive à pêcher à la ligne quelques infos utiles pour prendre une quelconque décision, et le réveillon était passé le temps qu'on finisse de faire le tour de la question et qu'on décide qu'elle peut rentrer chez elle avec des pansements pour ses escarres.

Il m'arrive de surseoir à des rendez-vous pris par des patients de leur propre initiative. Ils viennent me voir "parce que pour avoir le spécialiste, il faut passer par le généraliste". Ils découvrent que leur généraliste sait traiter un acné, un eczéma, retirer des molluscum, faire un ECG, prescrire des corticoïdes inhalés et encore plein de choses, avec sa petite caisse à outils.

Il m'arrive d'optimiser la consultation spécialisée: prescrire les examens complémentaires dont je sais que le spécialiste aura besoin, ou entamer un traitement de première intention. On gagne du temps.

Je râle lorsque les patients me demandent un courrier de la veille pour le lendemain: étant donné le délai moyen pour obtenir un rendez-vous (ici 3 semaines à 6 mois selon la spécialité, sans contrainte horaire), je sais qu'ils l'ont pris depuis un certain temps, et j'ai la sensation qu'ils ne réalisent pas que la rédaction d'un courrier est un acte qui demande de la réflexion et du temps en plus des consultations, et que j'ai pas envie de m'y remettre le soir: je suis crevée, j'ai faim, j'en ai marre, et j'ai envie de rentrer chez moi. J'ai l'impression de prendre une heure de colle alors que j'ai rien fait.

Je considère que le courrier est un outil qui permet de communiquer entre soignants dans l'intérêt des patients, et qu'il n'est pas un bon pour un remboursement par l'Assurance Maladie.

Tu as vu la patiente. Si tu as bien fait ton boulot, tu lui as demandé son nom, son âge, son métier, ses antécédents personnels et familiaux, ses traitements, et, en ce cas précis, depuis quand elle se trouve grosse, si elle fait du sport, si elle a déjà fait des régimes et j'espère que tu lui as fait faire une enquête alimentaire détaillée, parce que quand je lui demande ce qu'elle mange, elle me répond toujours que, hier soir, elle a mangé une salade et un yaourt. Je ne sais pas si elle a pensé à t'amener le bilan biologique fait il y a 2 mois, avec entre autres une glycémie et un bilan thyroïdien. Si tu lui en as prescrit un, et ben c'était pas la peine.

Je ne vois donc pas l'utilité de prendre encore du temps pour rédiger un truc inutile si tu as fait ton boulot. Une lettre a posteriori n'a aucun sens, si ce n'est de ne pas aider la patiente à prendre ses responsabilités en faisant semblant de faire les choses "comme il faut", tout en laissant entrevoir que, si elle n'est pas bien remboursée, c'est parce que son médecin traitant n'accomplit pas toutes ses missions.

Je n'ai d'autant pas envie de prendre un moment pour rédiger ce courrier que je suis de garde ce soir, activité dont tu es exempté du fait de ton Orientation Particulière, toi qui as pourtant fait les mêmes études que moi pendant au moins neuf ans.

J'ai donné mon point de vue à la patiente, qui est restée fixée sur le problème du remboursement de sa consultation et m'a brandi la "difficulté d'accès aux soins".

Je suis en train de me demander s'il ne va pas me falloir afficher, en dessous des tarifs des consultations, "La maison de rédige pas les courriers après les consultations avec les correpondants", "pour les courriers, prévenir la semaine précédente", à côté de "pour les visites, merci de prévenir avant 10 heures", "membre d'une association de gestion agréée".

Peut-être ne s'agit-il là finalement que d'une simple question de respect mutuel.

Bien confraternellement.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Farfadoc 28/11/2012 23:23

Oui, le facteur temps est à prendre en compte. Twitter est chronophage. Mais plus je lis ce que tu écris, et plus je me dis que ce serait chouette que tu viennes y discuter avec nous :-)

j'adore ta formulation "J'ai l'impression de prendre une heure de colle alors que j'ai rien fait". c'est tellement, tellement ça...
Bravo pour le blog, et à très vite ici ou ailleurs.

Farfadoc

armance 29/11/2012 13:05

Merci. Allez, je vais bientôt faire un effort...

Docteur Gécé 28/11/2012 10:52

Bonjour Armance,
Je poursuis la lecture de ton blog, qui décidément est très très chouette.
Concernant cette note, même si je pense la même chose que toi, je te trouve courageuse de réussir à le formuler auprès de cette patiente. Si j'arrive à dire non à certaines demandes, je ne parviens pas à aller au conflit à chaque fois...
Sinon, une autre question : as-tu déjà songé à aller sur twitter ? Il existe toute une communauté de soignants (dont médecins généralistes) qui ressemblent à la vision que tu donnes de la médecine...
Bien à toi,
Docteur Gécé

armance 28/11/2012 16:46

Merci. J'y songe, mais il me faut composer avec le facteur temps...