armance.overblog.com

Armance, femme, médecin (et mère) de famille

Evaluation standardisée.

com

J'ai reçu un courrier d'un service de gériatrie pour un patient que je suis à domicile:

"Patient hospitalisé pour bilan étiologique de chutes à répétition depuis 48 heures ayant entraîné une fracture du fémur gauche qui, après avis du Dr. Chirortho nécessite simplement un traitement fonctionnel.

La recherche d'hypotension orthostatique a été négative.

L'évolution dans le service a été tout à fait favorable avec reprise de la marche avec un déambulateur puis sans aide technique. Un kinésithérapie est à poursuivre au domicile avec un déambulateur si possible au début.

Par ailleurs, il nous a semblé qu'il présentait quelques troubles mnésiques, avec un bilan montrant un MMS à 21 sur 28, mais sans désorientation temporo-spatiale, trouble de la mémoire de rappel mais qui revient avec indiçage et qui évoque plutôt des troubles attentionnels.

Le reste de l'évaluation gériatrique standardisée montrait:

- Une très bonne autonomie avec un GIR=6.

- Un risque de dénutrition avec une albumine pour l'instant correcte à 34,8, mais un score au miniMNA à 7 sur 14 évoquant la possibilité d'une malnutrition. Poids à 54kg.

- Au niveau de la locomotion, une station unipodale possible sur le membre sain pendant 3 secondes, et un "get up and go test" réalisé de façon correcte avec une légère lenteur d'exécution à 25 secondes.

- Une évaluation de l'humeur qui en montrait pas de signe dépressif avec un score de 0 à la miniGDS, un sentiment d'isolement géographique à 5 sur 10 et moral à 6 sur 10.

- Une évaluation sensorielle qui ne montrait pas de trouble de l'audition, de légers troubles de la vision et l'absence de trouble bucco-dentaire.

M. L a pu rejoindre son domicile.

Nous avons essayé de faire augmenter les aides à domicile, ce qu'il a totalement refusé.

Le traitement de sortie comporte: etc... etc... etc..."

Je vais le refaire en langage de médecin de l'extérieur de l'hôpital, c'est-à-dire tel que je ferais la transmission à mon remplaçant:

"M. L revient d'hospit: il faisait rien qu'à tomber depuis deux jours et a fini par se casser un fémur. Il faut dire que ça fait un moment qu'il faisait peur en marchant, mais il n'a jamais accepté qu'un kiné franchisse son pas de porte. Apparemment, il revient sur ses deux pieds.

Il a un antécédent de gastrectomie sur cancer il y a des années, du coup, il est maigrichon et souvent dénutri, alors on supplémente, tu verras sur l'ordonnance. Ils l'ont soigné, bilanté sans rien trouver de grand, et finalement renvoyé chez lui avec le même traitement.

Tu le trouveras à PetitBled, il est tout au bout au bout au bout du deuxième chemin à gauche après la sortie du village, bien après la ferme de Ginette. Sa maison est celle au bout du chemin, tu peux pas aller plus loin. Tu rentres, c'est toujours ouvert, c'est pas la peine de frapper: il entend pas bien, ou il fait pas attention. En général, il repère bien le jour de la visite: il sort le carnet de santé sur la table de la cuisine avec la dernière ordonnance et les boîtes de médicament. Je fais l'inventaire pour limiter le stockage. Tu verras, il parle fort, et il te fait tout répéter deux fois.

J'y vais une fois par mois, et je m'arrange pour y arriver en fin de matinée, juste avant midi. Le matin, il dort tard, et le midi, il va manger chez Ginette. Il habite seul, il est on ne peut pas faire plus vieux garçon que lui. Ginette lui file un coup de main pour le ménage et les médicaments, et elle le fait manger chez elle, parce que sinon, il ne mange pas le midi quand il est seul. Quand on arrive, il est content de voir du monde, mais il tient à rester dans sa guitoune à lui. Il est pas tout à fait connecté tout le temps, mais son organisation, ça tient comme ça pour l'instant.

Alors quand j'ai fini avec lui, je le prends dans ma voiture et je le dépose chez Ginette pour le repas, ça lui évite un aller et retour pour venir le chercher, et comme ça, je suis sûre qu'elle réceptionne l'ordonnance. Si t'as un truc à signaler, c'est à Ginette qu'il faut demander ou le dire, elle est très disponible pour lui, et comme elle le voit tous les jours, elle sait te dire quand il y a un truc qui va pas.

En fait, ils ont un deal tous les deux: elle s'occupe de lui, il lui a vendu sa maison en viager."

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Totomathon 24/11/2013 18:32

Ah oui ... Jolie remise en perspective ... En tant que médecin hospitalier, je trouve ce rappel pas inutile ;)